Mes coups de pinceaux

Quel moyen a-t-on de s’exprimer?

Et à quelle fin.

La peinture et le dessin, l’art de la liberté

Pour ma part mon premier canal d’expression, outre le langage que l’on apprend de toute façon, a été la danse. C’est le corps qui me permettait de décrire mes émotions, puis très vite le théâtre par le biais de petits spectacles où je rendais compte de mon imaginaire et enfin la peinture source inépuisable pour inventer et jouer avec les couleurs, les formes, la matière.

Passant par tous supports j’ai fait du pastel, de l’aquarelle de l’huile..au gré de mes envies, de manière complètement autodidacte. Quelquefois je croquais des paysages, des maisons au crayon pour les remodeler chez moi au calme. Quelquefois des corps transcendés par une harmonie de couleurs éclatantes pour figurer la force la vie. D’autres fois encore, je me laissais aller à un imaginaire débordant, retenu par mon incompétence, car disons le, je ne suis qu’une médiocre peinturlureuse. Mais qu’importe, je me plais à créer pour moi, sans prétendre aller au delà du plaisir de peindre.

Si je vous les présente aujourd’hui, c’est pour vous convaincre que sans aucun talent, vous pouvez accéder au plaisir de créer une oeuvre originale qui vous appartient, que vous avez été capable de vous exprimer sans craindre de produire un tableau qui ne provoque pas l’admiration mais le respect d’avoir osé produire .

 homme au saxophone, peinture au couteau

L’homme au saxo: huile sur toile réalisée au couteau
Un saxophone torturé que ce clown utilise pour remplir de gaîté

Peinture huile, couple

La balle de la vie: Huile sur toile au pinceau.
Représenter l’insouciance de l’espace de bonheur et de voir passer les petits instants de liberté comme une balle qu’on regarde filer au fil de l’eau

La Clère, Noirmoutier

La clère: Huile sur carton au pinceau recomposée d’après crayon.
Une superbe maison plantée de toute son arrogance sur la plage

 dauphin, pastel

Le dauphin: Papier pastel sec
Un instant de partage avec mon fils qui dessinait une raie manta quand je dessinais un dauphin

 cimetière de bateaux, Noirmoutier, pastel sec

Cimetière de bateaux: Pastel sec sur papier
Le cimetière des bateaux carcasses oubliées qui n’en finissent pas d’agoniser révélant la mémoire perdue des marins.

 Moulins Guérinière, Noirmoutier, Aquarelle

Moulins de la Guérinière: Aquarelle sur papier
Témoins du dur labeur des hommes quand trois moulins résistaient face aux vents d’ouest.

 pastel, mains

 

Paysage aux mains: Pastel sec sur papier
Un délire coloré, dont le symbolisme est la fraternité entre les hommes

 gestation, huile au couteau

Gestation: Huile sur toile pinceaux et couteaux
Quand j’ai peint ce tableau, il était renversé. Bien des années après, je l’ai repris, je l’ai retourné voyant plus clairement l’enfant niché dans le ventre de sa mère tendue d’une robe rouge.

 Maison en hiver

Maison en hiver: Aquarelle sur papier
Premier dessin, copie d’une illustration

 garçonet, huile au couteau

Le petit garçon au chapeau de paille. Huile sur toile et couteau
Inspirée par mon fils qui jouait dans le jardin

 Pastel, femme au bain

La femme au bain, Pastel sur carton
La dévotion toute sexuelle que l’homme peut prodiguer à une femme
Amour, Huile

La fusion de l’amour, Huile sur toile, pinceau
L’explosion émotionnelle et charnelle de l’orgasme

 adultère, peinture huile

L’amour adultère, huile sur toile, pinceau
L’amour adultère ou impossible, l’ombre de l’autre, celui qui veut savoir

Que ce soit pour reproduire la beauté du paysage, d’un objet, la force d’un sentiment, les affres ou les angoisses….

Ne tergiversez plus. Osez, prenez un crayon, et lancez vous dans ce plaisir silencieux, laissez votre main modeler votre imaginaire…
Partez , voyagez, créez en toute liberté.

 

Cet article vous a interpellé. Laissez moi un commentaire

Blog de valérie jean biographe

%d blogueurs aiment cette page :