lago péhoé Patagonie

Chili : un voyage aux confins du monde

VAMONOS AL CHILE !

Carnet de voyage de notre expédition chilienne du 4 février au 23 février 2010

A l’origine, nous devions partir pour le Japon pour répondre à l’invitation d’un de nos amis.
Au mois d’août, la nouvelle tombe, ma nièce se marie en février… au Chili! Deux voyages à perpet dans l’année impossible pour notre pauvre budget de salariés de l’hôtellerie de plein air! Nous choisissons d’aller faire la fête au bord du Pacifique.

Préparations du voyage

Première épreuve:  la garde des enfants!

Mes parents étant du voyage, il fallait trouver quelqu’un pour la semaine où Joséphine et Mathieu étaient encore à l’école; puis trouver une solution pour les vacances de février.
Nos amis de Soullans ont accepté sans problème de se charger de la première semaine…Après réflexion, j’ai demandé à nos amis de La Roche sur Yon, retraités de venir passer deux semaines à la maison. Marion devant rester chez son père. Ils ont accepté. On pouvait partir tranquille.

Deuxième épreuve, s’assurer du cash !

S’assurer d’avoir en toutes circonstances du cash pour payer au cas où la carte bleue ne fonctionne pas ou bien qu’il n’y en ai pas dans les coins reculés…Nous verrons que c’est inutile, le chili s’est doté d’excellentes infrastructures pour accueillir les touristes contrairement à ce qui est dit dans les guides…Nous comptons 1000 euros pour couvrir l’ensemble de nos dépenses qui ne sont pas incluses dans notre forfait.

L’agence 66 ° Nord, a fait un excellent travail et nous a concocté un circuit très bien adapté: 4 février Vol de Nantes pour Madrid. Escale puis départ pour Santiago.le 5  Santiago pour le mariage de ma nièce avec 6 et 7 Fiesta à Horcon au club Tebo et retour sur Santiago. Le 8 Vol pour Calama  avec une navette pour rallier San Pedro de Atacama. Le 9,10,11 Excursions sur Atacama, (réservées par nos soins) et départ sur Calama en bus de nuit pour Arica. Le 12,13 départ pour Putre en voiture de location. le 14 départ pour Codpa en voiture de location puis retour sur Arica puis vol sur Santiago. le 15 Vol pour la Patagonie puis voiture de location pour rejoindre Puerto Natales. le 16,17,18 parc Torres del Paine (entrée payée par nous) le 19 retour sur Punta arenas et vol pour Santiago les 20,21,22,23 Santiago chez ma nièce et son mari et retour sur Madrid et Nantes.

Un dossier nous a été envoyé avec tous les checking : transfert, vols intérieurs, location véhicule et hébergements. bravo l’agence 66° Nord.

Troisième épreuve: les bagages

S’organiser avec un minimum d’encombrement était essentiel.

Prévoir des vêtements chauds et des chaussures de randonnée, gants et bonnets pour la Patagonie, qui constituerait la grosse valise de la soute.

Des vêtements très légers avec casquettes et lunettes de soleil pour le désert et des vêtements dits de ville pour pérégriner dans Santiago seraient dans nos petites valises considérées comme bagages à main, sans oublier nos tenues pour le mariage prévu le lendemain de notre arrivée.

Quatrième épreuve: trouver un parking sur Nantes!

Les tarifs pratiqués dans les parkings des aéroports étant devenus du luxe, nous cherchons une autre solution…Et miracle, l’aéroport de Nantes se trouve à deux kilomètres de l’organisme de formation « La Pingletière » qui nous a accueilli pendant trois ans…Un coup de fil au directeur et notre voiture est acceptée sans problème pour trois semaines dans l’enceinte du château! Ouf! Une écharpe en laine de lama viendra récompenser ce grand service à notre retour!

C’est parti pour une destination exceptionnelle

C’est ici qu’aura lieu la fête pour le mariage.

La club EL TEBO, à Horcon, un endroit paradisiaqueclub el tebo- Chili

Les quelques photos que nous avions vu sur Internet nous avaient enchantées mais…c’est encore plus somptueux. Au bout de l’allée qui mène aux bâtiments principaux, une vue plongeante sur le Pacifique nous révèle des couleurs d’une grande beauté. Des rochers et des arbres battus par le vent se découpent sur la mer…   plage cau Cauclub el tebo-horcon-chiliChaque famille invitée a sa petite pagode avec vue sur la mer…

Un espace convivial avec un bar en rondins de bois comme on peut en voir dans les clubs, avec autour des tables rudimentaires. On est loin des salles feutrées et décorées…veillée au clu teboUn feu de bois au milieu apporte une ambiance particulière de veillée intime que nous honorons à notre habitude par une coupe de champagne en bons champenois!
Étant la seule française, avec Julie, à maîtriser l’espagnol, je me rapproche des parents de Carlos, seuls représentants chiliens, avec l’ami d’enfance de Carlos, Roberto et  sa femme, de la soirée. Ils nous surprirent alors en offrant à chacun de nous un petit cadeau de bienvenue. Je reçois un petit porte monnaie marqué du drapeau chilien qui désormais recevra mes pesos! J’invitai Roberto et Veronica à partager notre table. Le repas fut très convivial, mon espagnol s’améliorant au fil des heures.
Peu à peu, chacun regagna son bungalow et nous restâmes les derniers avec Julie qui, excitée à l’approche de la cérémonie du mariage, n’avait pas envie de dormir. Le nez dans les étoiles de l’hémisphère sud, nous jouissions pleinement de l’instant. Conscients qu’on observait des étoiles qui ne sont jamais dans notre ciel européen…Enfin je crois!

Le grand jour se lève et les préparatifs de la cérémonie commencent après un petit déjeuner tranquille face au Pacifique.Deux femmes de services s’activent pour nous apporter du café, des petits pains ronds briochés et de la confiture.

el tebo3

séance coiffureAprès avoir terminé la séance des « bolsas », petits sachets offerts aux invités, contenant quelques produits issus de la Provence natale de Julie, nous entamons la séance coiffure, maquillage… Puis nous décidons avec Nelson de reconnaître l’espace des festivités qui se passera en contre bas du club près de la plage. Il nous faut descendre un petit chemin escarpé… club teboNous arrivons sur une grande esplanade donnant sur la mer où des coins détentes sont merveilleusement aménagés.
Toute une équipe s’affaire à dresser les tables disposées autour d’une piste  dallée de pierre. Un bar et un grand barbecue surplombent  l’aire de fête accessible par un immense escalier.
Nous continuons plus loin, le long de plage pour découvrir le chemin par lequel Julie et son père descendront la colline avec un tracteur pour rejoindre la tribune dressée pour la cérémonie officielle.
Plus loin encore, se trouve une plateforme où se font les massages et le spa…toujours rudimentaires. De vraies baignoires fixées dans la terrasse de bois attendent le client…et des caissons de bois pour le bain de vapeur.SPA Club Tebo Après nous être amusés pendant quelques minutes nous retournons sur nos pas pour finir de nous préparer pour le mariage.
Tout est fin prêt, nous redescendons le chemin pour faire comme tous les invités: attendre la mariée qui arrive, comme prévu, au bras de son papa, resplendissante dans une robe magnifique.
Après une brève allocution de madame l’officier d’état civil, les festivités se poursuivent comme dans tous les mariages : la remise des alliances, le oui, les photos et ….le repas.club el tebo
GINETTE CHILIGinette nous est présentée comme la personne qui s’occupera de nous pendant tout le repas. Ellle nous dit être heureuse de nous servir parce que nous sommes français et que son père était lui aussi français, de la province basque. Il a émigré alors qu’il était bûcheron… Elle me confiera d’ailleurs plus tard des photocopies, des papiers ayant appartenu à son père pour que nous retrouvions son village natal. Rentrée chez moi, j’ai envoyé des photos et une carte à Ginette, sans succès, le mail m’étant revenu…
CLUB TEBO CAU CAUBref, nous sommes dans de bonnes mains…. Un cortège de serveurs nous présentent les plats. Le soleil cogne dur et malgré les recommandations de Julie de nous protéger de crème, nous partirons de la fête avec de belles marques cuivrées!
Avant la soirée dansante, Julie nous briffe sur les règles de bienséance dans les soirées chiliennes: ne jamais inviter une personne accompagnée. Nous nous tenons sagement à cette règle tandis que nous constatons que certaines chiliennes la transgressent sans complexe!
Pendant la soirée, nous discutons avec le propriétaire du club qui se trouve être un ancien champion de voile légère et l’ancien coach de l’équipe olympique de ski du Chili… Il nous parle, ponctuant ses phrases franco-chiliennes d’énormes éclats de rire,  de sa vie d’avant le club, la jet set, les stations de ski du monde entier avec une préférence pour la célèbre descente olympique de Val d’Isère.
chiliAprès une soirée dansante endiablée, alternant samba et musique rock, nous abandonnons la piste pour aller nous reposer, les jours suivants seront éprouvants!

Lendemain, départ pour Valparaiso, en voiture sous la conduite de Roberto qui doit retourner à Santiago  le soir même, comme nous.
Nous avons une heure de route le long du pacifique où s’étirent de grandes baies ouvertes sur l’océan où se succèdent plages, rochers, constructions typiques de stations balnéaires. Certains lieux populaires avec des baraques entre la route et la plage pour vendre: repas, fringues et d’autres plus cossus avec de très belles villas et de grands immeubles récents: bref nous ne sommes pas dépaysés!

Si vous souhaitez découvrir la suite du voyage, cliquez ici

En effet, je suis administratrice et rédactrice du blog de voyage balades et patrimoine

3 réflexions au sujet de « Chili : un voyage aux confins du monde »

  1. Un beau texte et de magnifiques photos qui me donnent envie de suivre tes traces au Chili. On a tous le droit de rêver… et qui sait le rêve deviendra peut-être réalité!

Cet article vous a interpellé. Laissez moi un commentaire

Blog de valérie jean biographe

%d blogueurs aiment cette page :