LITTÉRATURE MARINE

VOCABULAIRE MARIN

Il est des mots qui emportent votre imaginaire parce qu’ils sonnent, qu’ils sont ancrés à notre langue nous faisant fourcher, sourire et pour beaucoup nous les ignorons…ils sont étrangers à nos oreilles…Puisse cette liste vous amuser, vous enrichir

TIRÉS DU ROMAN « L’’ÉNIGME DE LA  DIANE » DE NICOLAS GRONDIN

ATRABILAIRE : Porté à la mauvais humeur, à la colère.

APPARAUSE : Ancien pluriel d’’appareils de manoeœuvre sur un navire

AIGUADE : Approvisionnement en eau douce sur un navire

ATTERAGE : Espace marin proche de la terre où les navires peuvent s’’amarrer

ABER : Vallée envahie par la mer, formant un estuaire enfoncé dans la terre

ANFRACTUEUX : Qui présente des cavités

ACCORE : Falaise abrupte rocheuse qui plonge dans la mer

                  Pièce de bois pour tirer un navire au sec

BIGLE : Qui louche

BADERNE : Homme âgé et borné

CHASSIEUX : qui a les yeux infectés de matière jaunâtre

CONSOMPTION : dépérissement du à une maladie grave et prolongée

CARONADE :Ancien canon court

COUPÉE : Ouverture sur le flanc d’’un navire qui permet le passage

CHOUQUE : Ancien français , souche

CROUSTILLES : Rondelles fines de pomme de terre

CARGUER : Serrer les cordages au mât

CREDENCE :Buffet dont les étagères servent à poser la vaisselle

ETRAVE : Pièce saillante que forme la proue d’’un navire

ESPAR :Longue pièce de bois ou de métal sur un navire

ECUBIER : Ouverture ménagée dans l’’étrave d’’un navire pour laisser passer les chaînes ou cordages

EMBOSSER : Amarrer un navire pour le maintenir dans un cap donné

ELINGUE : Cordage

ETANÇON : Grosse pièce de bois pour étayer

GABIER : Matelot chargé de la manoeœuvre de la voilure

GUIMPE : Corsage porté avec une robe décolletée ou pièce de toile qui couvre la tête

HAVE : amaigrie et pâle à cause de la faim

HUNIER : Voile carrée du mât de Hune

HILOIRE : Bordure verticale qui protège les ouvertures d’’un navire des voies d’eau

HALLIER : Groupe de buissons serrés et touffus

FULIGINEUX : Qui rappelle la suie ou qui en dégage

BARROT : Pièce de charpente marine

BARBETTE : Chien d’arrêt

CALLEPYGE : Qui a de belles fesses

COQUERON : Compartiment extrême de la coque à la proue du navire

COUTIL : Toile croisée et serrée en coton ou lin

DROSSER : Entraîner vers la côte

ENGOUER : Se prendre de passion

ETAMBOT : Partie du navire qui continue la quille

ECLISSE : Eclat de bois

BRETTEUR : Celui qui aime se battre à l’’épée

GOURGANE : Plante appelée aussi « fève des marais »

FARAUD: Personne qui affecte maladroitement l’’élégance

MATOIS : Qui a de la ruse sous des dehors de bonhomie

HALIOTIDE : Mollusque marin comestible

HOURDIS : Maçonnerie légère

HARASSE : Emballage léger à claire voie pour le transport de la vaisselle

LIPPE : Lèvre inférieure épaisse et proéminente. Faire la lippe, faire la moue

JUSANT : Marée descendante

NOROÎT : Vent du nord ouest

MANTELET : Manteau de prélat sans manche fendu devant

ORBE : Cercle, globe, sphère

QUINTEUX : Acariâtre

VERGUE : Longue pièce de bois disposée en croix sur le mât pour porter la voile

TOURET : Nom donné à divers rouets, dévidoirs ou moulinets

TOURMENTIN : Foc en grosse toile utilisé par gros temps

TIN : Pièce de bois qui supporte un bateau en construction

TURBIDE : Troublé, agité.

LINGUE : Poisson des côtes de la Manche et de l’’Atlantique

AUSSIERES OU HAUSSIERES : Gros cordages servant à amarrer

ALOUATE : Singe hurleur d’Amérique

APERCEPTION : Prise de conscience claire

GALUCHAT : Peau de certains poisson utilisé en maroquinerie

GLÈNE : Partie de cordage pliée en rond sur elle même

IDOINE : Qui convient parfaitement, adapté

JABOTER : Bavarder

PENATES : Divinités romaines protectrices du foyer, chez soi

QUINQUET : lampe à huile à réservoir

ORVETIAN : Charlatan, imposteur

TAUD : Abri de toile goudronnée monté sur les navires en cas de pluie

TROMBLONS : Arme à feu individuelle au canon en forme évasée

SOUILLARDE : Arrière cuisine

TARET : Mollusque au corps vermiforme

REMUGLES : Odeur désagréable de renfermé

Comme moi, au delà du récit vous vous êtes régalé de ces mots baroques qui accrochent la langue, qui plonge le récit dans les lames des baroudeurs des mers…Laissez moi un commentaire pour me dire ceux que vous avez le mieux aimé

4 réflexions au sujet de « LITTÉRATURE MARINE »

  1. Ping : artiste peintre

Cet article vous a interpellé. Laissez moi un commentaire