Quand le hasard fait des liens

Les signes sur ma route

Je trouve fascinant ces liens qui se font dans notre quotidien naturellement,  entre des actions, des personnes, des gestes bref une série de connexions.
Dernièrement, j’ai eu encore à vérifier ce phénomène dont certains diront pure coïncidence et que moi j’appelle signes:
Mais n’attendez pas une révélation extraordinaire mais bien un cheminement fait de petits cailloux posés sur ma route, que je vois ou que je ne vois pas…En l’occurrence, mon premier petit caillou est le travail commencé avec une cliente qui m’emmène sur les bords de la Méditerranée, en Kabylie. Ayant grandi dans une ville avec un fort taux d’immigration dont beaucoup d’algériens kabyles, je connais bien cette population et je compte de nombreux amis parmi eux. Mais je n’ai jamais eu le temps d’approfondir, trop jeune, avec eux les particularités de leur culture spécifique.
C’est donc avec une curiosité renouvelée que je commence le travail avec cette femme d’origine kabyle qui par sa biographie, va remonter dans le temps. Etant très jeune, au moment de son départ pour la France, ses souvenirs un peu flous demandent à être appuyés…Dans mes recherches sur la kabylie, j’ai la grande chance de tomber sur un article posté par un homme ayant vécu et travaillé en Kabylie, Ramon Basagana qui me livre de précieux détails sur le quotidien et l’habitat kabyles via son blog. Vagabondant sur son site, je découvre un auteur qui , entres beaucoup d’autres passions et expériences, a écrit des romans dont : »La damnation du templier »

Roman historique au temps des croisades, qui sous couvert d’une histoire romanesque, replace les évènements historiques de l’engagement de l’Angleterre, au Moyen Orient, avec comme un des personnages importants Aliénor d’Aquitaine. Et j’ai failli appeler ma fille Aliénor à cause d’Aliénor d’Aquitaine, sauf que le film « ALLIEN » est sorti la même année et mes proches m’ont dissuadée de la nommer ainsi, craignant qu’elle se fasse appeler allien à l’école….

Bref de nouveau Aliénor croisait mon chemin, les templiers et le moyen Orient. Après cette lecture, panne de livre alors que je retrouve, cherchant un ouvrage à me mettre sous les yeux, un livre que j’avais rangé sans me rappeler qu’il m’attendait. Il était planqué derrière d’autres livres et c’est presque par hasard que mes doigts l’ont attrapé…

C’était « Inch Allah » le souffle de jasmin de Gilbert Sinoué

Fresque contemporaine sur la politique menée au moyen Orient pendant tout le XXième siècle à travers 4 familles: israëlienne, palestinienne, irakienne et égyptienne.
Les romans enchassent des vies imaginaires et singulières dans la vaste histoire des hommes.
Les biographies ne permettent rien d’autre que raconter modestement son siècle, sa terre, sa culture, ses traditions, ses modes et ses métiers bref comment se tisse son histoire dans celles des autres hommes et femmes de sa génération.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *