La biographie, outil pour la prosopographie de demain

 La biographie au service de la prosopographie

Bonjour,
En temps que biographe, je fais l’expérience tous les jours de l’utilité du récit individuel dans l’histoire collective. Le nom de prosopographie, nom barbare s’il en est, n’est pas répandu et pourtant, cette discipline oeuvre à ouvrir un champ d’investigation aux historiens.

Si aujourd’hui on observe que les recherches sont orientées vers des monographies et compilations de documents pour parfaire notre connaissance historique de populations spécifiques d’hier, il me semble un chantier à ouvrir: celui d’homme et de femmes ayant traversé notre siècle et ayant en commun vécu les profonds changements dans la vie politique, économique et sociale.
Passionnée depuis toujours par autrui, sa singularité, je m’inscris dans la volonté de traduire la vie de mes clients dans une plus grande histoire.
Je partage avec vous cet article qui montre l’utilité de la démarche.
« Les sources utiles à la généalogie, à la biographie et à la prosopographie ne se limitent pas aux registres paroissiaux ou d’état civil et aux minutes notariales. Nombre d’organismes, publics et privés, ont accumulé des renseignements sur toutes sortes d’individus. C’est à ces autres sources que le présent ouvrage introduit, en attirant l’attention sur des fonds peu connus ou insuffisamment exploités et des outils de recherche nouveaux. Il offre un regard original sur les dictionnaires biographiques et présente, à titre d’illustration, une recherche sur les musiciens d’église dont les résultats se situent entre histoire individuelle et radioscopie d’un groupe social.
Professionnels des archives, universitaires et chercheurs ont, à l’occasion du 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, échangé sur leurs méthodes et leurs outils de travail. La diversité des contributions ici publiées suggère la richesse des sources à mobiliser et l’ampleur des masses documentaires à exploiter pour qui se lance dans une enquête sur les individus, qu’il s’agisse de retracer des parcours individuels ou collectifs.
Car chacun de ces dossiers personnels, de ces matricules, de ces fonds d’archives, livre les matériaux d’un roman individuel, familial ou social, et transmet les échos de millions de destinées, célèbres ou inconnues, glorieuses ou obscures. »
Sources et approches nouvelles – 2013
Sous la direction de Christiane Demeulenaere-Douyère et Armelle Le Goff

ISBN : 978-2-7355-0774-0
272 p. | 17 x 22 cm | ill.
Collection : Orientations et Méthodes
N° dans la collection : 23
Code Sodis : F30838.8

http://cths.fr/ed/edition.php?id=5336

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *